10 août 2013

Un nouveau modèle de pliage et reliure

Toujours de l'accordéon...

En visitant la très belle exposition "Délires de livres" en mai cette année (cf l'article sur le sujet dans la partie Calligraphie), j'avais remarqué un type de reliure avec un pliage accordéon qui m'a tout de suite séduite : il s'agissait de l'ouvrage de Marjon Mudde "Aimables dames", reliure accordéon d'inspiration médiévale.
Si vous voulez aller voir l'original, il se trouve sur ce blog (il y a d'autres belles choses à voir avec ce lien...)
Dès que j'avais vu cette réalisation, je m'étais dit que cela ferait une très belle idée pour réaliser des ouvrages personnels de calligraphie avec un peu de reliure autour.

J'ai donc maquetté cette idée et je vous en montre le résultat. Je n'ai pas copié le format du modèle de Marjon Mudde, j'ai préféré passer à un format plus rectangulaire que je trouve personnellement plus adapté à la calligraphie. 

En position fermée, vue du dos :



Et déplié :



Voici un détail de l'emboitement entre un premier pliage accordéon (ici en violet) et le second qui vient s'intercaler entre les plis (ici en Ingres Arches blanc) :

C'est une très bonne idée de reliure car on peut avoir un objet qui ne prend pas de place, et qu'on peut aussi déplier en entier.
Je ne sais pas comment Marjon Mudde a réalisé en détail sa reliure, mais dans ma maquette :
- le pliage accordéon du papier blanc est cousu à un seul endroit, dans le pli vallée du milieu du leporello violet,
- les plis montagne du leporello violet sont recouverts au verso de petits onglets de papier japon à la colle, afin de donner un aspect plus coloré au dos de l'ouvrage entre les lanières de cuir lorsqu'il est fermé, et aussi pour masquer le fil de couture,
- les deux lanières de cuir qui forment le dos sont "prises en sandwich" entre deux cartes recouvertes du papier de couverture,
- je n'ai pas mis le petit élastique qui est sur le livre de Marjon Mudde (en tête, en queue peut-être aussi mais cela ne se voit pas sur la photo). Je n'avais pas de problème de fermeture.

Les couleurs de papier, onglets,... de cette maquette ne sont pas très optimisées, mais j'ai fait avec quelques chutes qui me restaient et, dans mon esprit, il s'agit uniquement d'une maquette de reliure.
De toute façon, pour un ouvrage final, il me semble plus judicieux de réaliser la calligraphie et le décor sur papier avant la reliure.
L'ouvrage de Marjon Mudde est bien plus élaboré que le mien  en terme de fermeture, et il va falloir que j'étudie un système différent du sien pour ma réalisation personnelle finale. Peut-être avec une autre bande de cuir et un bâtonnet, dans le style de ce que j'avais fait sur "Prévert en accordéon" ?

Merci à Marjon pour ses belles idées et ses superbes réalisations de livres d'artistes.

2 commentaires:

  1. magnifique! merci pour le lien, il y a en effet de belles choses...

    RépondreSupprimer